TRAVAUX AFIB : RETOUR SRLF

par Alexandre BENOIST et Blandine SCHAAFF 

La simulation existe depuis longtemps et  intéresse aujourd’hui les professionnels  de santé. Malheureusement, les centres  hospitaliers ne possèdent pas les  ressources ni les connaissances pour  mettre en place un environnement de  tests approprié.  

Alexandre Benoist, chargé du développement  de l’ingénierie clinique du GHT Nord Saône et-Loire Bresse Morvans, nous présente le  principe de simulation appliqué au domaine  de la santé. 

La simulation en santé est définie comme  un dispositif permettant d’expérimenter une  représentation d’événements réels pour offrir  des opportunités d’enseignements adaptées.  Les apprenants sont immergés dans un  environnement qui leur offre la possibilité  de faire des erreurs. Le débriefing en fin de  simulation est essentiel pour faire évoluer  les comportements. Il permet d’identifier les  zones de vulnérabilité, de reconstituer les  événements indésirables afin de mieux les  appréhender en situation réelle et d’enseigner  des solutions propres au contexte. En  pratique, l’équipe du Centre d’Enseignement  et de Simulation du Territoire Chalonnais  (CESITECH) étudie les besoins du centre  hospitalier demandeur, crée un scénario  réaliste et se rend sur place pour l’organiser. 

En parallèle, Blandine Schaaff, ingénieure  Biomédicale de l’hôpital universitaire Robert-Debré, nous fait découvrir le nouveau  métier de référent matériel à l’hôpital. Il  s’agit d’un poste fonctionnel aux missions  multiples, occupé par un médecin, un  infirmier anesthésiste diplômé d’État ou un  infirmier diplômé d’État. Il est acteur dans  la démarche d’acquisition et de maintenance  du matériel médical et dans la formation du  personnel. Concernant ce dernier aspect,  il existe un partenariat avec des sociétés  savantes telles que la Société Française  d’Anesthésie et de Réanimation (SFAR), la  Société de Réanimation de Langue Française  (SRLF) ou encore le Syndicat National de  l’Industrie des Technologies Médicales  (SNITEM), qui proposent des sessions de  formation. Des plateformes e-learning  sont également mises à disposition dans  les domaines de la ventilation et de la  perfusion. Enfin, le référent matériel joue  le rôle primordial de relai entre le service  biomédical et le personnel médical. 

Ainsi, référent matériel, un métier d’avenir ? Il semblerait qu’avec le développement de  la simulation en santé, il y ait une réelle  demande de formation de la part du  personnel médical.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.