TRAITEMENT DES VARICES, QUELLES TECHNIQUES ENDOVEINEUSES CHOISIR ?

Par Dr Rene MILLERET

Chirurgien vasculaire, Clinique VenArt, Cluj, Roumanie

Pour le traitement des varices, plusieurs techniques thermiques existent : le laser, l’utilisation de radiofréquences et la vapeur d’eau. Elles ne peuvent être faites que sur des veines à parois épaisses, excluant les veines variqueuses. Elles ont toutes un mode d’action commun. Tout d’abord, l’endothélium est détruit, sécrétant des substances pour éliminer le thrombus. Puis le collagène de la paroi de la veine se rétracte, épaississant celle-ci. La veine est alors obstruée, le thrombus devient fibrineux et ne se reperméabilise pas.

Les lasers de 2ème génération sont des fibres radiales visant maintenant l’eau et non plus l’hémoglobine. L’émission est ainsi plus homogène. L’utilisation des radiofréquences de 2ème génération se fait par le biais d’un cathéter à bobine, le chauffage est alors réalisé par convection. Pour finir, le traitement par vapeur d’eau se fait grâce à l’énergie émise lors de la condensation de la vapeur. Cette énergie est transmise aux tissus environnants, permettant la fermeture de la veine. Cette technique évite l’utilisation de produits chimiques et traite tous les types de veines variqueuses, notamment les veines perforantes. Des études animales comparatives des trois techniques ont démontré une meilleure diminution du diamètre des veines lors de l’utilisation de la vapeur d’eau.

Les suites opératoires de ces moyens sont relativement peu contraignantes. Les douleurs immédiates sont faibles, les ecchymoses et thromboses sont rares. Les réactions inflammatoires sont possibles avec résorption sous deux semaines. De plus, la marche est possible deux heures après l’opération. L’utilisation des radiofréquences est la méthode la plus simple et la plus souvent utilisée par les médecins pour le moment. Le traitement par vapeur d’eau est moins cher mais encore très peu connu et non remboursé.

QUESTIONS Quelle est la prévalence des varices dans la population ?

Les varices sont présentes chez 50% de la population et 20% au stade C2. Les facteurs de risques sont nombreux : l’obésité, la chaleur, la grossesse et aussi la génétique.

Quelles sont les techniques chimiques du traitement des varices ?

L’utilisation d’une mousse sclérosante obtenue avec un agent sclérosant et de l’air comporte un taux de réussite à un an plus faible. Les complications sont également nombreuses, avec notamment le risque d’embolie dû à la présence d’air dans cette mousse. Le rapport bénéfices/risques est en faveur des techniques thermiques.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.