THERENVA : outils d’aide à la planification des procédures interventionnelles

Cemil GOKSU – 2013

Avec l’évolution rapide des techniques endovasculaires et le développement de matériel  implantable complexe apportant des solutions thérapeutiques, les chirurgiens doivent bénéficier d’outils de traitement d’images adaptés leur permettant de maîtriser et de sécuriser ces traitements, dans toutes les phases opératoires. 

Therenva a développé un logiciel : Endosize. Il permet de faire des mesures, de les partager et de planifier ses placements. La première étape, le sizing, est l’ensemble des mesures permettant de choisir l’endoprothèse la plus adéquate à l’anatomie du patient. En effet, avant, le sizing était fait sur un viewer classique DICOM, il permettait uniquement de faire des coupes axiales, ce qui entrainait des erreurs de parallaxes et des sous-estimations des longueurs. Therenva a mis en place un sizing en 3D et centerligne qui permet d’obtenir un sizing fiable. Le planning est un complément au sizing, il permet de choisir la voie que le chirurgien prendra. Un bon planning  permet d’utiliser moins de produit de contraste. La dernière étape est le partage : l’export du sizing. Le correspondant aura donc accès aux mesures, ainsi qu’au volume en 3D. Les données du patient restent anonymes durant le partage. 

Therenva étend ses solutions en imagerie endovasculaire avec son nouvel outil de fusion d’informations pré et per-opératoires. Un nouveau projet est mis en place : Endonaut. Grâce à la superposition d’une image 3D et 2D, les doses de rayons X et de produit de contraste seront réduites. EndoNaut est une station d’angio-navigation optimisée pour le recalage de données 3D-2D, la localisation précise des instruments endovasculaires et le suivi de leurs déplacements tout au long de l’intervention.  

La principale difficulté avec la fusion est la déformation pour les tissus mous. La solution serait un apport de la simulation biomécanique spécifique patient. Les recherches concernent la simulation des interactions outils/tissus. Ainsi, la combinaison : imagerie pré-opératoire, le système d’imagerie et le soft power permet de réduire l’injection de dose de rayons X.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.