télémédecine, télédiagnostic, télésurveillance, objets connectés pour suivre et traiter les pathologies vasculaires : le projet e-v

Par Pr Pierre-Marie ROY Chef de service, centre vasculaire et de la coagulation CHU d’Angers

Aujourd’hui, les troubles vasculaires sont la première cause de mortalité dans le monde et le vieillissement de la population en est un des facteurs d’incidence majeur. Dans ce cadre, le CHU et l’UFR (unité de formation et de recherche) Santé d’Angers initie le projet e-VASion, qui se concentre sur les troubles vasculaires et les nouvelles technologies de la santé et de l’information. e-VA, souspartie du projet e-VASion, a été soumis au Fond Unique Interministériel (FUI).
Le projet e-VA a pour ambition de regrouper de nombreuses compétences industrielles et académiques afin d’améliorer la prise en charge globale des patients atteints de troubles vasculaires. L’essor des nouvelles technologies est un des moteurs principaux de ce projet de e-Santé 3D.
Le projet e-VA regroupe un ensemble d’outils permettant d’améliorer la prise en charge des troubles vasculaires. Le support essentiel de ce projet est le dossier de santé « dossier e-VA ». Tout d’abord, une interface patient, l’avatar empathique « Eva- 3D », permet au patient de s’informer sur sa maladie et d’être acteur dans sa prise en charge. Il existe également une interface pour les
professionnels de santé, le patient virtuel 4D « PV4D », permettant de disposer et de partager les informations médicales sur un patient sous une forme conviviale et intuitive et de développer des modes d’analyse et de prise en charge collaboratifs. Ce projet comporte aussi un outil de téléconsultation entre le patient et le médecin et un outil de télé-expertise entre professionnels de santé accessibles au domicile du patient et au cabinet des professionnels de santé. Les capteurs connectés « e-VA IOT » transmettent des données physiologiques à une plateforme de télésurveillance.
Le projet e-VA n’a pas été retenu pour un FUI du fait de la fragilité de son modèle économique. L’équipe poursuit le projet en étudiant de nouveaux aspects. Le projet e-VA sera présenté comme projet pilote pour l’hospitalisation à domicile au sein de l’Agence Régionale de Santé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.