Surveillance physiologique et EWS

Par Joaquim MATEO, Praticien hospitalier, Hôpital Lariboisière APHP Paris & Fabrice VALLEE, Praticien hospitalier, Hôpital Lariboisière APHP Paris

La surveillance de l’état du patient est essentielle dans la médecine per-opératoire et dans les soins réalisés dans les établissements. Un manque trop important dans cette surveillance peut entraîner des conséquences catastrophiques. En comparaison, une réflexion sur ce sujet peut facilement permettre d’anticiper l’évolution de l’état des personnes hospitalisées et éviter certaines dégradations.

Dans le passé, les protocoles mis en place dans les services de soins français étaient basés sur une médecine réactive. Ce qui signifie que l’on attendait de constater la dégradation du patient pour le transférer dans le service adapté. Cependant aujourd’hui, avec l’apport d’outils comme l’Intelligence Artificielle (IA), on peut constater un changement de tendance. La médecine réactive devient prédictive. Le but est alors de se focaliser sur certains signaux qui indiqueraient une dégradation à venir pour l’état de santé du malade.

Plusieurs études scientifiques ont montré l’intérêt de la mise en place de paramètres comme le Early Warning Score (EWS). En effet, ces indicateurs ont pour but d’analyser différentes données physiologiques du patient. Ensuite, un algorithme lui attribue en temps réel un score qui indique les risques d’aggravation de son état. Des études ont démontré que les équipes peuvent détecter une détérioration entre 6 et 8 heures avant la crise. Ceci représente un système d’alerte efficace pour le personnel infirmier ou les médecins.

Plusieurs réflexions sur ce sujet ont montré que la fréquence respiratoire était le facteur le plus prédictif d’une dégradation. Elle est donc un paramètre essentiel de la surveillance. À l’Hôpital de Lariboisière, les équipes ont décidé de développer une solution technique en interne basée sur sa surveillance. Grâce aux données des moniteurs, un algorithme pertinent et un calcul instantané, il est possible d’obtenir une alerte directement sur le scope. Ainsi, le patient dispose d’une analyse personnalisée. De plus, ce développement a eu un excellent retour sur investissement pour l’établissement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.