Révolution numérique du bâtiment : quel impact sur nos installations biomédicales ?

Par Marie-Ange TINCELIN Ingénieure chef de projets chez AIA INGENIERIE et responsable du développement du BIM

Le BIM ou Building Information Modeling, est une toute nouvelle technologie en vogue dans le domaine de la construction d’infrastructures à grande échelle (aéroports, axes routiers, logements, etc…). Sous forme de maquette numérique, cette plateforme logicielle permet la modélisation de données en un projet concret, grâce à un processus de travail collaboratif des différents corps de métier autour de la construction et de la conception de bâtiments. On identifie trois niveaux de BIM : le niveau un, appelé aussi niveau « isolé », où l’acteur crée une maquette pour son propre usage ; le niveau deux, dit « collaboratif », où chaque acteur crée sa propre maquette numérique afin d’être ensuite comparée, enrichie puis fusionnée aux autres ; puis le troisième niveau qui est un procédé de conception intégré à partir d’un modèle numérique unique, partagé sur un serveur accessible en temps réel par tous les acteurs du projet : ce dernier est nommé niveau « intégratif ».
Connu dans le domaine du BTP, le BIM se développe petit à petit dans le monde médical et notamment dans la construction d’hôpitaux mais aussi dans la gestion des
installations techniques des différents services (salle d’opération, etc…). Cet outil intéressant tend à devenir indispensable grâce aux avantages qu’il peut apporter : plans 2D et 3D, informations sur les contraintes d’implantation des équipements. Il améliore donc l’exploitation des bâtiments et permet d’anticiper les éventuelles erreurs liées à une mauvaise compréhension de son environnement.
Le BIM donne donc une nouvelle dimension aux projets d’envergure importante comme avec la construction du Centre hospitalier Princesse Grace à Monaco, ou de taille humaine comme avec l’agencement de salle d’opération ou de service. Ainsi, son impact dans la maîtrise de la gestion des installations biomédicales est non négligeable et aura à terme, un rôle prédominant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.