RETOUR D’EXPÉRIENCE EN MATIÈRE DE DE ROBOTIQUE DE LABORATOIRES

par Mme BOURDÉ-VACHER,  Ingénieur biomédical en Biologie
Équipe direction de biologie // CHU de Grenoble

Dans une démarche vers l’accréditation des laboratoires obligatoire d’ici à 2016, Mme Bourdé-Vacher nous explique les démarches entreprises. Elle nous a tout d’abord évoqué la mise en place d’un PCB (Plateau Commun de Biologie) dont les objectifs sont : la consolidation des analyses (diminution du nombre d’instrument), la mise en place d’une gestion par dossier patient (améliore la qualité de la prise en charge patient), la réduction des délais de rendu de résultats ainsi qu’un lissage de l’activité, une diminution des coûts directs et indirects, et enfin une amélioration de l’hygiène et de la sécurité.

L’ensemble de ces objectifs ne sont réalisables qu’avec la mise en place d’une automatisation des processus. Cela passe par une réorganisation de l’arrivée des prélèvements urgents, externes et internes. Le choix a été de faire arriver les prélèvements par un réseau pneumatique avec une réception centralisé au rez-de-chaussée et une redirection vers les étages. Ceci a eu pour impact une consolidation des paramètres, une réduction des audits, une gestion par dossier patient, un lissage de l’activité et du temps de rendu des résultats qui est passé de 1h10 à 55min pour l’analyse du potassium. En revanche le temps d’analyse de l’Hb (hémoglobine) est passé de 26min à 40min. Cette augmentation est expliquée par la présence d’une seule centrifugeuse qui constitue un point de ralentissement.

Les coûts globaux ont également diminué : les ressources humaines passant de 22,2 ETP à 13,2 ETP et les garanties ont augmenté (8 ans pour la biochimie et l’hématologie et 5 ans sur l’hématologie).

Le laboratoire tend vers une automatisation maximum avec peu de rupture de charge, ce qui s’inscrit dans une démarche vers l’accréditation du laboratoire. Il reste à améliorer le pilotage du PCB et réaliser la désynchronisation des centrifugeuses pour un gain de temps pour l’hémostase. Les objectifs futurs sont l’intégration de la virologie sur la PCB, la désynchronisation des centrifugeuses et le développement de l’activité via des coopératives locales.

Le PLUS du Ptit Biomed

Quel est le seuil de rentabilité d’une chaîne de biologie automatisée ?
Il n’y a pas de seuil de rentabilité, l’automatisation d’une chaîne peut s’adapter à la plupart des structures.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.