Retour d’expérience d’un projet d’HIFU

Par Dr Marc FOURMARIER Urologue, CH Pays d’Aix – Rémi BENIER-PISANI Ingénieur, CH Pays d’Aix

La technologie HIFU (Hight Intensity Focused Ultrasounds) consiste à utiliser un faisceau d’ultrasons pour détruire des cellules tumorales grâce à un phénomène de cavitation. L’appareil FocalOne utilise ce procédé pour traiter le cancer de la prostate.
Cette technique d’ultrasons focalisés présente de nombreux avantages par rapport aux autres méthodes de traitement du cancer de la prostate qui sont la prostatectomie et la radiothérapie externe. Ce dispositif est peu encombrant et applique le faisceau d’ultrasons par voie transrectale, une méthode non invasive. Plusieurs étapes sont nécessaires pour réaliser un tel traitement. Tout d’abord, la tumeur est localisée grâce à une image IRM de pré-traitement à laquelle on fusionne l’échographie en temps réel, on peut ainsi suivre en direct l’évolution du traitement. Vient ensuite le traitement « tranche par tranche » de la tumeur par plusieurs tirs ultrasonores afin de bien positionner l’énergie ablative. Enfin on procède à la validation post- traitement permettant de traiter de nouveau le patient si le premier essai n’est pas satisfaisant.
Le projet d’acquisition d’un tel dispositif impose un certain nombre d’étapes à suivre. Dans un premier temps il faut établir les pré requis grâce à la collaboration entre le service biomédical et les autres services concernés. Le projet est ensuite précisément défini en réfléchissant aux différents éléments du contexte. Puis un travail sur l’organisation existante et l’organisation future est effectué, pour arriver ensuite à l’évaluation du projet grâce à la balance entre les dépenses certaines et les recettes espérées. La dernière étape est la prise de décision du directeur qui ajoute des paramètres sociaux et politiques au projet.
Aujourd’hui le centre hospitalier du pays d’Aix a choisi de louer la machine car il n’apparaît pas encore dans la liste des établissements profitant d’une tarification pour ce genre de traitement. Cette dernière étape est cependant en bonne voie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.