Réalité virtuelle et réalité augmentée : de nouveaux outils pour nos médecins ?

Par Dr Olivier CHRISTMANN Maître de conférences à l’Ecole Nationale des Arts et Metiers (ENSAM), Campus d’Angers, Docteur en informatique et Ingénieur en automatique

L’expérience utilisateur est un mélange entre la réalité augmentée et la virtualité augmentée, ce qui provoque le sentiment d’immersion et des conséquences psychologiques et sensorielles. La 3D se fait par calcul numérique en temps réel et est fonction du point de vue utilisateur, ce qui la rend très technique. Un exemple d’application médicale de la 3D en réalité virtuelle est son utilisation pour les enfantsbulles dans les hôpitaux. Son grand défaut est encore la difficulté à simuler la marche ainsi que les retours d’effort pour les bras mécaniques par exemple.
Il existe deux types d’équipements permettant la réalité virtuelle : des capteurs pour la mesure de la position de l’utilisateur, et du matériel de calcul pour l’affichage du rendu visuel. Le casque de réalité virtuelle est soit de type intégral, soit compatible avec des smartphones, et son prix est souvent un élément de blocage à son achat et sa démocratisation pour le grand public. A l’avenir, les applications seront nombreuses et toucheront les domaines de la vente, du marketing, du patrimoine, de
la santé et de la formation médicale. Pour la santé, les applications actuelles sont variées et concernent l’aide à la décision, la chirurgie, les traitements des phobies, le soutien psychologique ainsi que le maintien physique pour les personnes âgées.
Les opportunités sont nombreuses mais les contraintes sont à la fois liées à la technique et aux coûts. L’interaction entre les performances du matériel et l’expérience utilisateur devient un nouveau challenge.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.