PLATEFORME DE TÉLÉMÉDECINE D’URGENCE EMBARQUÉE

par Dr. Henri  DELELIS-FANIENNIEN Médecin urgentiste  Responsable médical SAMU 86

Le département de la Vienne possède  un groupement hospitalier de territoire  ayant pour CHU de référence celui  de Poitiers. Celui-ci est composé de  61 médecins répartis sur 4 sites pour  une population départementale de  500 000 habitants mais ne possède  aucun cabinet de SOS médecins.  

L’organisation en GHT permet un bon  maillage territorial des équipes, cependant,  les soins de recours engagent des  distances parfois importantes. C’est dans  un contexte d’optimisation des soins,  que le Docteur Delelis-Fanien a pris la  décision de mettre en place un dispositif de  télémédecine embarqué (NOMADEEC) au sein  d’ambulances privées. Cet équipement se  compose d’une tablette tactile connectée en  Bluetooth pour transmettre les informations  recueillies au médecin régulateur du SAMU.  Les informations sont collectées grâce à des  dispositifs médicaux connectés, comme par  exemple une ceinture éléctro-cardiogramme  (ECG), une tablette tactile qui réalise des  photographies HD et des boucles vidéo de 10  à 20 secondes, le tout étant compilé dans un  dossier patient sécurisé. Cette ceinture est  facile d’utilisation et permet aux secouristes  de réaliser eux-mêmes un ECG. 

Le médecin régulateur peut ainsi consulter les  données en temps réel grâce à une interface  web sécurisée. Il bénéficie alors d’une aide  au diagnostic, qui réduit le risque d’erreur.  Le temps de prise en charge du patient  est également diminué grâce au transfert  direct du bilan pré-hospitalier au SAMU.  Celui-ci est généré vers le dossier patient,  visible par tous les médecins du département  de la Vienne via le portail GHT 86. 

Ce dispositif a déjà été installé dans  17 ambulances privées sur tout le territoire,  ce qui permet au patient d’obtenir un ECG en  moins de 10 minutes en situation d’urgence.  Dans les 2 mois suivant l’installation  de cette plateforme, une tendance a été  constatée : la décision du médecin  régulateur a pu être améliorée dans 25%  des cas en optimisant le diagnostic médical  et l’orientation du patient. L’extension de ce  dispositif pourrait être utile aux Structures  Mobiles d’Urgence et de Réanimation  (SMUR) afin de renforcer la télé-expertise  des médecins juniors qui interviennent  souvent sur le terrain. Les risques d’oublis  de données sur le dossier médical sont ainsi  réduits et la dématérialisation complète du  bilan du SMUR est à présent réalisable. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.