MRI-LINAC : RADIOTHÉRAPIE GUIDÉE PAR IRM

Par Dr Léone AUBIGNAC et Dr Gilles TRUC Service de physique Département de radiothérapie, Centre Georges François Leclerc de Dijon

L’imagerie médicale est un élément incontournable pour les traitements en radiothérapie. Le scanner est actuellement l’imagerie de référence mais reste imprécis, notamment pour définir des volumes anatomiques en raison du manque de contraste. L’IRM Linac est un accélérateur hybride nouvelle génération présenté par le Dr AUBIGNAC. Il s’agit d’un accélérateur reposant sur des images IRM obtenues avant ou pendant la séance de traitement. Cette acquisition permet par la suite de repositionner le patient en temps réel et aussi d’améliorer la définition de l’image.

Ce dispositif comporte deux systèmes électromagnétiques sensibles au champ externe. Il a été pensé afin de prendre en compte les avantages de chacune de ces technologies, IRM et accélérateur. Il a été conçu pour éviter les perturbations de chacun. Actuellement deux sociétés commercialisent un tel système : le MRIdian Linac de ViewRay et l’Unity d’Elekta. L’aimant proposé par la compagnie Elekta fait 1,5T contre 0,35T pour ViewRay. Avec un tel aimant, ViewRay présente comme avantage la possibilité de faire des séquences fonctionnelles afin d’adapter le traitement en fonction de la réponse et cela en temps réel. Les deux modèles présentent aussi un accélérateur délivrant un faisceau de photons de 6 MV par modulation d’intensité. L’intérêt clinique de ce nouveau dispositif est une meilleure visualisation des tumeurs de manière non invasive et non irradiante pour le patient et tout cela avec un gain de temps important. Le MRIdian possède déjà les marquages CE et FDA et l’Unity d’Elekta recevra le marquage CE d’ici fin 2017.

Cependant, il existe aussi des contraintes liées à l’installation de ces équipements à savoir l’encombrement des machines qui est plus important. Bien entendu on retrouve les contraintes de la cage de Faraday, la gestion des circuits de refroidissement à eau et à hélium. Il y a aussi des contraintes de radioprotection en ce qui concerne le faisceau de photons 6 MV. Les matériaux ne doivent pas pour autant gêner le champ magnétique.

En résumé l’IRM Linac est un nouveau dispositif d’imagerie permettant d’adapter en temps réel grâce à la technologie de l’IRM le traitement au plus près des volumes à irradier en tenant compte des modifications anatomiques. On parle de radiothérapie adaptative.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.