MÉDECINE NUCLÉAIRE : imagerie multimodale en cardiologie

Professeur AGOSTINI – CHU de Caen – 2013

De nos jours, l’imagerie médicale fait appel à de nombreux outils et technologies qui sont des atouts majeurs pour la détection et le diagnostic des pathologies. Devant cette multiplication de  dispositif, il fut nécessaire de mettre en lien le monde de la radiologie et celui de la médecine  nucléaire afin de favoriser l’imagerie hybride pour la cardiologie. Une des techniques consiste à combiner les données issues du scanner avec celles des gamma-caméra (TEMP Tomographie  d’Emission Mono Photonique ou SPECT en anglais et TEP Tomographie par Emission de Positons ou PET en anglais). L’intérêt est d’associer une image anatomique des vaisseaux avec une  imagerie fonctionnelle qui donne une information sur la vascularisation. Cette association entre ces deux dispositifs permet de corriger l’atténuation de l’image, ce qui augmente la qualité. On a plus d’informations et donc un meilleur diagnostique. Une autre technique consiste à combiner  la TEP avec une imagerie IRM, ces deux techniques sont très complémentaires et permettent de suivre très rapidement l’effet d’un traitement sur les cellules. 

Depuis quelques années, est apparue la caméra CZT à base de semi-conducteur. Cette gamma caméra dédiée aux explorations cardiaques permet de réaliser le suivi de l’irrigation du sang vers le cœur lorsque le patient est au repos, ou en activité. Elle dispose d’une sensibilité accrue,  d’une meilleure résolution spatiale et énergétique (diminution des bruits de fond), une diminution de la dosimétrie de 5mSv ou 8mSv avec le scanner associé et un temps d’enregistrement divisé par deux.  

Le fait de disposer de ces technologies permet de mieux déceler l’ischémie myocardique, l’infarctus du myocarde et mesurer la contractilité cardiaque. Ces dispositifs réduisent le temps de manipulation et donc accroissent le nombre de consultations, ce qui permet de diminuer le temps d’attente du patient. Comme perspective d’avenir, pourquoi ne pas penser à réaliser la  combinaison entre la TEP, le scanner et l’IRM ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.