Management du risque infectieux en endoscopie souple

Docteur Raoul BARON – Médecin de santé publique – CHU de Brest – 2013

Les endoscopes souples thermosensibles à cavité non stérile nécessitent une désinfection de niveau intermédiaire. Leur traitement se compose de 7 étapes : le prétraitement, les premiers  nettoyages et rinçages, les seconds, la désinfection de niveau intermédiaire, le rinçage final, le séchage puis le stockage, ces 2 dernières étant les plus critiques. Dans le cas d’un stockage  inadapté, la multiplication bactérienne peut reprendre. 

Plusieurs critères semblent déterminants : la qualité de l’eau de rinçage terminal, le séchage des canaux et de l’extérieur, les conditions de stockage, une simple désinfection après 12h de stockage et une procédure complète après 7 jours. 

Les Enceintes de Stockage d’Endoscopes Thermosensibles (ESET), conformes à la norme NF S 98-030, contribuent à diminuer le risque de contamination. Elles peuvent maintenir la qualité microbiologique pour une durée de 72h maximum. 

Il existe actuellement 4 ESET sur le marché pouvant contenir de 7 à 20 endoscopes, en position  verticale ou horizontale, à savoir : la VAN VLIET GV 700 OLYMPUS, la DSC 8000 SOLUSCOPE,  l’AS 300 HYSIS et la DRY 300 WASSENBURG. Afin de faire le bon choix, une consultation  pluridisciplinaire est nécessaire entre les services utilisateurs, biomédicaux, informatiques, économiques, les laboratoires et services d’hygiène, la stérilisation, la CAMPS et le fabricant. 

Avant l’utilisation de l’ESET, il faut réaliser un audit de la chaine de traitement, un contrôle microbiologique de tous les endoscopes, la formation des utilisateurs et la rédaction de modes opératoires. Après 72h de stockage, il est nécessaire de réaliser un prélèvement sur tous les  endoscopes ou sur un exemplaire de chaque modèle et au moins 1/3 des endoscopes. 

En conclusion, l’ESET permet de faire des économies mais génère aussi des dépenses (achat, consommables, maintenance préventive, prélèvements, etc) et nécessite du temps. Par ailleurs, une ESET permet de supprimer la désinfection du matin, de sécuriser les endoscopes pour les urgences du week-end et peut-être de réduire le coût de réparation des endoscopes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.