MAINTENANCE INTERNE DES INSTALLATIONS DE GAZ MÉDICAUX

par José POSTIGO, Services Techniques – CHU de Bordeaux

Les fluides médicaux sont soumis à la norme EN 7396-1 qui exige une maintenance curative et préventive précise de la production jusqu’aux terminaux, mais également un contrôle annuel par un organisme de contrôle (Apave, Dekra, etc.) Par ailleurs, ces fluides sont également soumis aux normes incendie réglementaires U.

Le CHU de Bordeaux a fait le choix d’une gestion interne du Système de Distribution de Gaz Médicaux (SDGM) en installant un atelier spécifique avec un banc d’essai permettant ainsi la formation du personnel, et la réalisation de tests de sécurité. En effet, ce choix de maintenance impose une organisation particulière comprenant la formation pour le personnel, la gestion des avis de travaux et des coupures du SDGM, la mise en place des procédures de mise en service des secours de proximité en cas d’alarme, la formation du personnel soignant.

L’organisation de la maintenance et la traçabilité des interventions sont sous la gestion de l’hôpital. Le retour d’expérience sur la gestion des gaz médicaux a montré les avantages de l’internaliser. Une telle gestion a plusieurs intérêts : une maintenance curative faible, des interventions rapides dans la journée, la proximité avec les services de soins, une meilleure connaissance technique, et enfin la maîtrise des schémas du réseau, des unités de seconde détente, des centrales de production avec la possibilité de le modifier.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.