Les puces à ADN

La biologie médicale est en perpétuelle évolution. Dans l’optique d’optimiser les analyses et de réduire la consommation des réactifs et échantillons biologiques, les laboratoires de biologie médicale tendent à utiliser des technologies de plus en plus miniaturisées. Parmi ces technologies, on retrouve les puces à ADN.

Les puces à ADN encore appelées biopuces sont des multicapteurs constitués d’un ensemble de molécules d’ADN, fixées en rangées, ordonnées sur une petite surface (de verre, silicium ou de plastique). Elles permettent de caractériser et quantifier un acide nucléique dans un échantillon.

La technique des puces à ADN est basée sur le principe d’hybridation, qui repose sur la capacité que possède l’ADN dénaturé (simple brin) de reformer spontanément sa double hélice lorsqu’il est en présence d’un brin complémentaire. C’est une spécificité des molécules d’ADN qui leur confère la capacité de choisir des séquences uniques d’ADN pour représenter un gène particulier.

L’analyse par puce à ADN est une révolution méthodologique qui permet d’étudier l’ensemble du génome et d’identifier des réarrangements génétiques de petites tailles non décelés par les techniques classiques. Elle permet ainsi de déterminer quelles cellules sont activées à un moment donné et par conséquent, permet de faciliter les études épidémiologiques,

Cette biotechnologie a plusieurs applications, notamment :
• Dans le profilage de l’expression génétique, pour examiner le schéma de l’expression des génomes dans les cellules;
• Dans l’hybridation génomique comparative, un test qui examine le contenu génomique dans les cellules d’organismes apparentés dans le but de fournir des informations sur les relations génétiques entre espèces.
• Pour interpréter les données d’essais réalisés sur l’ARN et l’ADN
• Pour tester rapidement des produits pharmacologiques/cosmétiques et ainsi éviter d’éventuels essais menés sur des animaux.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.