LES PLATEAUX TECHNIQUES PARTAGÉS : CAS D’UN GCS D’IMAGERIE

Françoise GOSSO
Directrice des Equipements, Ingénieur Biomédical – Hôpitaux Universitaires Paris Nord Val de Seine
Rachida LEBTAHI
Responsable du Service de Médecine Nucléaire et coordinateur médical du CGS (Groupement de coopération Sanitaire) – Hôpital Beaujon, Clichy
Emilie DINET
Directeur Général – SENY SA (Groupe VEDICI)

Le partenariat entre le secteur public et le secteur privé est l’orientation prise par l’AP-HP avec la société TEP Paris Nord afin de développer son plateau technique d’équipements lourds et d’améliorer son efficience économique. Ce partenariat inhabituel public-privé a nécessité la mise en place d’un GCS (Groupement de Coopération Sanitaire) liant les deux partis pour le partage d’un TEP/Scan qui sera installé dans le service de médecine nucléaire du site de Beaujon. L’autorisation d’équipement lourd a été actée par l’ARS le 27 novembre 2013 et le premier patient est attendu le 2 janvier 2015.
Ce projet a nécessité la mise en place d’un dossier dans lequel on retrouve la motivation des acteurs public et privé, la convention constitutive du GCS et son approbation par l’ARS, le règlement intérieur, la réalisation des équipements (travaux, équipements, informatique) et la définition du statut du personnel. La gouvernance est constituée d’une assemblée générale dans laquelle chaque partie (public et privé) a le même nombre de voix. La partie médicale est prise en charge par le responsable du service de médecine nucléaire. La logistique sera organisée de la façon suivante : chaque partie à son tour aura 5 jours d’exploitation répartis sur les deux semaines. Les visites des patients auront lieu du lundi au vendredi entre 7h et 18h avec un même tarif de soins que ce soit pour l’hôpital ou TEP Paris Nord.
D’un point de vue économique, le GCS est une solution pour la prise en compte des contraintes d’investissements à l’AP-HP. En effet, la société TEP Paris Nord prend en charge en partie l’achat de l’équipement, ce qui permet à l’hôpital de répondre aux attentes des praticiens qui souhaitent avoir une maîtrise de leurs activités.
L’ingénieur biomédical joue un rôle central dans la coordination du partenariat et le montage du GCS. Pour conclure, le GCS valorise les qualités des deux systèmes pour présenter une offre de qualité adéquate aux attentes.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.