LES MÉDECINES ALTERNATIVES ET COMPLÉMENTAIRES EXOTISME OU RÉALITÉ ?

Pr. Alain BAUMELOU
Département de Santé Publique, Informatique Médicale et Biostatistique
Hôpitaux Universitaires Pitié-Salpêtrière Charles Foix, Paris

Le plan stratégique AP-HP IdF 2010-2014 détaille amplement un projet de développement des médecines complémentaires. A travers son expérience dans le centre intégré de médecine traditionnelle chinoise (MTC) de son CHU, le Pr. Baumelou a tenté de dresser un bilan 2014 de l’intégration des médecines alternatives et complémentaires (MAC). La médecine chinoise repose sur un corpus philosophique totalement indépendant de la pensé d’Aristote, d’Hippocrate puis de Descartes qui fondent notre médecine conventionnelle. Elle est constituée par un ensemble de procédures et de pratiques : acupuncture, techniques corps-esprit (Tai chi et qi gong), massages, diététique et phytothérapie. Si l’occident a toujours du mal à accepter une telle médecine alternative, les pays à l’origine de cette médecine ont fait preuve d’ouverture sur l’autre et de confiance par le fait d’accepter la médecine « étrangère » (la médecine conventionnelle). Ceci constitue un terrain fertile pour concevoir une médecine intégrative qui associe harmonieusement les avancées de la médecine scientifique et les approches d’efficacité technique moins démontrées.
Certains malades du cancer (estimés à 50% d’après certaines études) utilisent aujourd’hui la médecine alternative avant même le diagnostic.
La médecine traditionnelle est largement utilisée dans le monde, mais de nombreux professionnels formés « à l’occidentale » ont de fortes réserves au sujet de ses avantages. Ce conflit entre enthousiasme et scepticisme critique ne peut être résolu que par de grands essais cliniques contrôlés. L’étude CHIMES est parmi la premières à enquêter de façon rigoureuse sur l’utilisation d’un produit naturel et traditionnel pour réduire le handicap après un accident vasculaire cérébral aigu.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.