LES EXPLORATIONS FONCTIONNELLES NÉONATALES

Pascal BOLOT
Chef du service de réanimation néonatale – Centre Hospitalier de Saint Denis

Depuis une vingtaine d’année, les soins des prématurés et grands prématurés sont en constant développement pour englober tous les aspects des potentielles pathologies liés à cette situation problématique. Avant 33 semaines de développement, le fœtus est particulièrement sensible à l’environnement extra-utérin puisque toutes les fonctions physiologiques ne sont pas encore assez matures pour être fonctionnelles. Trois fonctions
sont importantes à suppléer : les fonctions respiratoire, cardiaque et neurologique. La respiration pulmonaire et les techniques d’insufflation doivent être coordonnées et synchronisées grâce à une sonde gastrique de détection des contractions diaphragmatiques pour éviter les pathologies du type pneumothorax. De même, l’apport en oxygène doit être monitoré de manière précise pour éviter les rétinopathies (on mesure la PO2 transcutanée).
En cardiologie, l’échographie est un très bon outil pour obtenir la confirmation de la maturation et de la fonctionnalité du système cardiovasculaire. La circulation avant et après la naissance est très différente puisque la fonction pulmonaire in utero n’est pas encore utile. Par la suite, l’activation de ce système entraîne une cascade de réactions qui vont mener à un changement du système de vascularisation pulmonaire.
En neurologie, l’échographie et l’IRM permettent la détection et la prévention de pathologies qui seraient irréversibles si une intervention n’était pas immédiate sur le corps en fin de maturation du nouveau-né. La détection de la surdité et sa réduction chez l’enfant permettront, à terme, l’apprentissage du langage si l’intervention des professionnels est précoce. Les systèmes de diagnostic en neurologie ne sont pas si complexes et permettent une observation globale du prématuré pour un bénéfice plus que favorable.
Les explorations fonctionnelles en néonatologie sont donc hautement importantes pour assurer un soin rapide et une pérennité des fonctions vitales qui pouvaient jusqu’alors être déficientes chez le prématuré.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.