L’ÉCHOGRAPHIE TRANSRECTALE 3D

Par Pr Pierre Charles MOZER

Service urologie, Pitié Salpêtrière, Paris, ISIR, UPMC-CNRS

Le cancer de la prostate comptait 71 200 nouveaux cas en 2011 contre 27 500 cas de cancer du poumon ou 21 500 cas de cancer colorectal. À l’âge de 70 ans un homme sur six est concerné. Le cancer de la prostate est donc un cancer très présent avec une forte incidence, et il représente la troisième cause de mortalité chez les hommes.

Le diagnostic du cancer de la prostate s’effectue en plusieurs étapes. La première est le toucher rectal qui est une méthode peu sensible et qui sera ensuite complétée par un dosage sanguin du PSA, protéine spécifique de la prostate mais pas du cancer. A ce stade, une première suspicion de cancer peut être retenue et le patient sera alors orienté vers une biopsie pour déterminer la taille de la tumeur et le score de Gleason. Jusqu’à présent, les biopsies étaient principalement réalisées sous échographie, or cet examen permet uniquement de visualiser la forme de la prostate et non le cancer. Le praticien prélève des cellules dans des zones susceptibles d’être cancéreuses. Dans 25% des cas, la tumeur n’est pas prélevée. Cette technique a donc un faible rendement de 30% ne permettant pas d’estimer la taille réelle de la tumeur.

Une autre imagerie a alors été utilisée afin d’améliorer la sensibilité et la spécificité de la tumeur : l’IRM. Ainsi, les tumeurs de la prostate sont visualisées et localisées, contrairement à l’échographie. Cependant, réaliser une biopsie sous IRM entraîne de nombreuses contraintes paramagnétiques. L’idée est alors venue de faire une fusion cognitive des images échographiques (US) et IRM pour avoir une représentation 3D de la tumeur. Cependant, cette méthode est uniquement applicable à l’homme. Une solution informatique de fusion d’images IRM, pour localiser les tumeurs dans la prostate, et de l’image US, est utilisée pour réaliser la biopsie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.