JET VENTILATION

Par Pascale FARHAT et Jean-Luc FORTUNE

Praticien hospitalier – Anesthésie, CHRU Besançon Responsable de gamme, société SEBAC

La jet ventilation est une modalité ventilatoire apparue dans les années 1970 permettant aux anesthésistes et aux ORL de se partager conjointement les voies aériennes. Elle est cependant très peu répandue en France, puisqu’elle n’est utilisée que par 10% des anesthésistes.

Il s’agit d’un mode de ventilation à très haute vitesse et très basse pression. Afin d’assurer une ventilation alvéolaire de bonne qualité, les jets ventilateurs travaillent avec des fréquences élevées, de l’ordre de 120 à 250 coups par minute. Cette technique présente un intérêt indiscutable au cours de la pratique de l’anesthésie en chirurgie ORL et maxillo-faciale. Elle est particulièrement indiquée en laryngologie, au cours des endoscopies des voies aériennes supérieures et lors des difficultés d’oxygénation au cours d’une intubation difficile. En effet, le diamètre des cathéters en jet ventilation est très fin (1 à 2 mm) ce qui rend l’acte chirurgical possible, contrairement à une sonde endotrachéale possédant un diamètre trop important.

Le principal risque de la jet ventilation est le barotraumatisme pulmonaire lorsque l’expiration des gaz est gênée par une obstruction des voies aériennes supérieures. L’expiration passive devient alors impossible. Les jets ventilateurs de dernière génération, tel que le Monsoon III proposé par la société Sebac, permettent de mesurer en continu les pressions et disposent d’alarmes automatiques de sécurité.

Cette méthode de ventilation permet aussi de limiter les mouvements du diaphragme et des organes à proximité tels que le rein, le foie, ou encore le coeur, facilitant ainsi les gestes chirurgicaux. Elle offre de nombreux avantages comme l’absence de traumatisme des cordes vocales, douleurs post-opératoires diminuées, ou possibilité d’utilisation du laser. Ainsi, l’utilisation de la jet ventilation rend possible le traitement de tumeurs de plus en plus petites et de façon moins invasive.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.