INTÉGRATION des images de laboratoire dans le PACS

Par Jean-François POMEROL

Société : Tribvn www.tribvn.com

L’utilisation du scanner de lames au laboratoire présente à ce jour plusieurs avantages liés à la résolution et au nombre d’échantillons traités. Il apparait également de nouvelles modalités en imagerie tirées des progrès de la biophontonique telles, le multi spectral la spectroscopie RAMAN et l’imagerie de phase quantitative. Toutes ces nouvelles modalités nécessitent un environnement informatique de plus en plus performant pour être exploitées au mieux et notamment :

– Mise en œuvre du système de gestion d’image interfacé au SGL

– Mise en œuvre de stations de travail dédiées biopathologie

– Intégration au SIH via notamment les PACS et Dossiers Patients

Aujourd’hui il existe des solutions intégrées, fournies par des partenaires tels qu’Orange, AGFA etc. Il faut dire que l’image des laboratoires est l’aboutissement d’une chaine : collecte -> traitement et inclusion -> coupe -> coloration -> image. Dans les laboratoires, les images traitées sont très variées : images en macroscopie et images en microscopie. Ces images sont traitées par les modalités précitées (caméra numérique, scanner…), qui constituent en réalité une révolution majeure dans le sens où une information optique est traitée numériquement. L’une des applications cliniques de ce traitement est par exemple l’étude de la cartographie d’une lame en analysant la densité cellulaire ou le pourcentage de cellules marquées.

L’ensemble de ces modalités entraine une nouvelle organisation du Workflow : serveur->système d’information->connexions au PACS. Le système d’information médicale devient également polyvalent, permettant un meilleur diagnostic, une alimentation du dossier patient et une mise à jour continue des statistiques sur les maladies.

Plusieurs groupes de travail œuvrent en parallèle pour que ces nouveaux systèmes d’information respectent les normes dans le milieu médical : IHE, DICOM, etc.

En réalité, les laboratoires constituent de plus en plus des centres d’enjeux majeurs par le biais de l’avènement de la médecine personnalisée (précision et unicité du traitement et du diagnostic), du nombre d’examens croissant, et de la baisse de la démographie médicale.

SGL : Système de gestion des laboratoires

SGI : Système de gestion d’information

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.