Innovations et plateaux techniques : aide à la décision

Par Catherine GEINDRE et Geneviève GASHARD Rapporteuses de la sous- commission innovations et plateaux techniques de la commission des directeurs généraux de CHU

L’innovation dans le domaine médical est en pleine expansion. Le rôle de la sous-commission innovations et plateaux techniques de la commission des Directeurs Généraux de CHU est d’évaluer les impacts de l’accélération des innovations sur les plateaux techniques et ce par la détermination des enjeux de politique sanitaire, d’attractivité et d’efficience, avec les impacts financiers, architecturaux, organisationnels et de ressources humaines. Elle produit des outils d’aide à la décision pour les responsables hospitaliers à partir de projets en cours ou envisagés dans les CHU.
La sous-commission peut également alerter le système hospitalier à propos de nouvelles modifications engendrant des contraintes temporelles, techniques et financières. C’est le cas pour la norme NFC 15_160 qui définit une installation fixe pour les amplificateurs de brillance au bloc opératoire avec une obligation de conformité en Janvier 2017. Les hôpitaux devront donc procéder à des études de zonage qui entraîneront une modification de la protection électrique et radiologique mais aussi de la signalisation lumineuse. Les coûts induits de cette nouvelle norme varieront selon la dimension et l’activité des salles opératoires.
Concernant le domaine des laboratoires, le NGS (Next Generation Sequencing) a été abordé. En effet, ce dernier permet de séquencer le génome et de connaître ses variations par rapport à une référence. Le NGS est utilisé en infectiologie et toxicologie, avec une visée préventive, diagnostique et d’aide à la thérapie. Mais la sous-commission tient à signaler qu’un audit budgétaire préalable est conseillé pour s’assurer que les dispositifs nécessaires avec le NGS soient pris en considération.
Enfin, concernant la gestion des alarmes et du monitoring par les infirmières, il est rappelé que chaque équipement doit avoir une documentation répertoriant leur signification. Il est également nécessaire de différencier les systèmes d’alarme répartis (reportés sur un système de visualisation), des systèmes d’alarme intelligents qui nécessitent un apport de traitement aux informations.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.