GESTION DE PROJETS : VERS DES APPROCHES DITES « AGILES »

par Bertrand VIGNERON, Ingénieur biomédical et Enseignant EHESP

La gestion de projet, notamment dans  les phases de planification, de suivi et  de pilotage, est « l’affaire de tous ». 

Mise en œuvre au travers de différentes  méthodes selon le contexte dans lequel  s’inscrivent les projets, elle repose sur  du management et des outils éprouvés  (GANTT, PERT). Cependant, l’application de  la démarche dite « traditionnelle » s’adresse  à des typologies de projets bien spécifiques,  déjà menés ou dont les besoins sont clairs  et dont chaque étape peut être décrite  précisément. Performante lorsqu’elle est  adaptée, elle possède toutefois plusieurs  inconvénients : elle augmente le risque  « d’effet tunnel » (manque de flexibilité) et  ne permet pas d’affronter sereinement les  aléas du besoin client. Enfin, elle n’incite  pas au travail collaboratif et ne renforce  pas la communication, deux facteurs clés de  réussite. 

Face à ce constat, des figures du  développement logiciel se sont réunies  en 2001 pour bâtir une nouvelle manière  d’envisager la gestion de projet. De cette  rencontre est alors né un manifeste arborant  une nouvelle approche novatrice : l’approche  dite « Agile ». 

À la fois incrémentale et itérative pour la  planification et l’exécution d’un projet, elle  s’appuie sur un management collaboratif  autour d’équipes auto-responsabilisées, se  réunissant en semaine lors de « mêlées » de  10 à 15 minutes. Cette méthode recherche  avant tout la satisfaction du client en  incitant les équipes à être continuellement à  l’écoute et à produire des livrables de qualité  dans un délai restreint, répondant aux  besoins changeants des parties prenantes.  Le suivi et le pilotage s’enrichissent  pour faire avancer le projet scindé en  plusieurs étapes successives et trouver  les solutions aux difficultés rencontrées. Cette approche se décline sous différentes  méthodes qui permettent, de manière  collaborative et interactive, de modéliser  sous forme dynamique les flux de tâches  constitutifs du projet, en s’appuyant sur  un management visuel et sur l’intelligence  collective de l’équipe. 

Appliquée à la gestion de projet, l’approche  « Agile », de par son mode d’avancement dit  « petits pas par petits pas », est la solution  à privilégier pour la gestion opérationnelle  de projets complexes. Elle permet une  grande réactivité face aux imprévus, en  créant une véritable émulation au sein des  équipes projets, tout en visant en priorité la  satisfaction des utilisateurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.