GÉRER L’INTRODUCTION DES TECHNOLOGIES INNOVANTES À L’HÔPITAL

par Nathalie HAYES, Responsable du département «Accompagnement et évaluation des innovations » – CHU de Bordeaux

L’innovation est un enjeu stratégique pour les centres hospitaliers. En effet, elle véhicule l’image de l’établissement pour les patients, les professionnels de santé, et les concurrents et permet d’attirer/ fidéliser les médecins et patients. Elle mobilise des acteurs avec des perspectives différentes et parfois divergentes (corps médical, direction des achats, ingénierie…). L’ingénieur biomédical est quant à lui au carrefour de ces perspectives.

Différents critères existent pour évaluer la pertinence de l’introduction d’une technologie innovante : caractère innovant, faisabilité technique et organisationnelle, intérêt clinique attendu comparé à la stratégie de prise en charge de référence. Il faut aussi apprécier l’impact de cette technologie sur l’activité, prévoir les coûts d’investissement et de fonctionnement sans oublier les ressources humaines associées.

Pour déterminer le caractère innovant d’un produit, nous pouvons nous référer aux dates de marquage CE et de commercialisation ou au niveau de diffusion de la technique. On peut également l’apprécier par rapport à son niveau de validation international (l’innovation a-t-elle été évaluée par des agences comme la HAS ou le NICE?). Enfin, on peut aussi grader l’innovation à l’aide de la grille établie par l’ANSM (Agence Nationale de Sécurité du Médicament et des produits de santé (ex- AFSSAPS)).

Il faut ensuite montrer l’intérêt clinique de l’innovation en prouvant son efficacité, son impact thérapeutique (années de vie gagnées, décès évités…) et s’assurer de son innocuité en mesurant la balance bénéfice/risque.
La pertinence économique, un critère majeur, doit permettre de répondre à une question : est-ce que le surcoût lié à l’innovation technologique est contrebalancé par l’apport médical ? Pour cela, il est nécessaire de renseigner les coûts (investissement, consommables, maintenance, recrutement…) et les recettes et de les comparer à la situation actuelle sans l’innovation.

Comment évaluer la pertinence de l’introduction de l’innovation ?
– Rapport d’évaluation technologique (HTA) : 8-12 mois. Précis, rigoureux et prisé par les agences

d’évaluation. En général, cette méthode est peu adaptée à la pratique hospitalière.
-Evaluation rapide (Mini HTA) : 2 mois. Permet de gagner du temps en restant rigoureux

scientifiquement, déclassé sur la rigueur scientifique.
– Evaluation « maison » sur données réelles locales : 1 mois. Adapté à l’instruction de plusieurs

dossiers simultanément.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.