Évolution de la télédialyse

Il y a 9 ans, Le Ptit Biomed® évoquait pour la première fois la télédialyse. Il s’agissait d’un retour d’expérience en unité de Dialyse Médicalisée distante du Centre hospitalier de Saint-Brieuc fait par le néphrologue Christophe Charasse.

Depuis l’écriture de cet article, les recommandations de la Haute Autorité de Santé (HAS) et la loi encadrent la pratique de la télédialyse et encouragent son développement. Dès 2012, l’Agence Nationale d’Appui à la Performance (ANAP) avait estimé qu’environ 15 000 actes de télédialyse avaient été réalisés dans notre pays. Cette technique consiste à mettre en place des moyens de communication et de transmission de données de dialyse entre le patient, l’unité de dialyse et le centre « référent » où se trouve le néphrologue. Plusieurs actes, réalisés à distance, ont déjà été identifiés, comme la téléconsultation qui consiste en une consultation du patient par un professionnel de santé, ou encore le Patient Reporting qui permet un monitorage du patient et du report des alarmes.

La télédialyse répond à une problématique majeure en France : l’inégalité à l’accès aux soins. En effet, le nombre d’insuffisants rénaux augmente alors que la présence des néphrologues reste très hétérogène sur le territoire. Cette problématique existe en France métropolitaine mais également dans les territoires ultramarins. Ainsi la télédialyse s’est bien implantée à Saint-Pierre et Miquelon, en Guyane, en Guadeloupe, à La Réunion ou encore en Polynésie française. De plus, cette pratique permet une réduction des coûts de consultation. En effet, elle diminue la fréquence, la durée d’hospitalisation et surtout le coût des transports lié à une consultation éloignée du domicile des patients. Elle permet aussi d’améliorer les soins en ayant un meilleur suivi et de renforcer les échanges entre le patient et son médecin. Les tarifications des téléconsultations ont déjà été fixées et elles sont remboursées par l’assurance maladie depuis 2018.

Les établissements de santé privés Aurar, situés à La Réunion, sont un bel exemple du déploiement de cette technologie. Ce sont les premiers à avoir mis en place les consultations de télédialyse sur l’île. Leur déploiement a débuté en 2014, puis dès 2016, environ 80% des patients réunionnais sous dialyse pouvaient avoir accès à la télédialyse. Depuis, ils continuent de s’étendre dans d’autres régions de l’île.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.