DISPOSITIF PRÉCLINIQUE DE RADIOTHÉRAPIE 3D GUIDÉ PAR L’IMAGE

Par Dr Céline MIRJOLET

Radiobiologiste, responsable de la plateforme de radiothérapie préclinique, Centre Georges François Leclerc (CGFL) Dijon

Pour traiter le cancer, trois traitements majeurs sont envisageables : la chimiothérapie, la chirurgie et la radiothérapie (RT). La radiothérapie a une visée curative, elle peut être utilisée seule ou combinée à la chimiothérapie. Son effet antalgique est également très utilisé lors de traitements palliatifs des métastases osseuses.

La prescription de la RT doit répondre à un compromis entre toxicité et efficacité en focalisant le faisceau sur la tumeur, et en évitant les tissus sains. L’évolution de la RT 2D à la RT 3D permet de modéliser avec précision les zones irradiées. L’apport de l’imagerie de type scanner et/ou IRM permet d’améliorer considérablement la précision des traitements. En complément de ces développements techniques, des études mettant en association le transport de chimiothérapie par des nanoparticules et la RT ont pour objectif d’augmenter la radiosensibilité des tissus tumoraux. Ainsi de nombreux projets de recherche sur des cellules ou des animaux (souris…) sont nécessaires. C’est pourquoi le Centre Georges François Leclerc a fait l’acquisition d’un appareil de radiothérapie 3D guidé par images scanner dédié au petit animal pour la recherche préclinique. Cet équipement est entièrement plombé ce qui permet une utilisation et une installation simplifiée notamment en termes de contraintes de radioprotection. Cet irradiateur permet l’acquisition d’images 3D, d’une planification de doses comparables à celles réalisées en clinique (avec collimateurs variables motorisés, plusieurs faisceaux ou même arcthérapie) avec un calcul de dose délivrée par un logiciel TPS spécifique.

In vitro, la radiosensibilité des cellules cancéreuses est définie par essais clonogéniques après irradiation à des doses allant de 1 à 10 Gray. La radiosensibilité est quantifiée grâce au modèle linéaire quadratique.

Les techniques de RT développées par la plateforme sont accessibles aux collaborateurs académiques ou sous forme de prestations de service pour les partenaires privés. Les prestations proposées nécessitent les compétences conjointes de radiobiologistes et de physiciens médicaux présents au CGFL.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.