Conception des salles hybrides : retour d’expériences

Par Pr Yann Gouëffic, chef de service de chirurgie vasculaire, CHU de Nantes Dr Francine Thouveny, radiologue, responsable médical du bloc de radiologie thoracique, neurologique, vasculaire et interventionnelle, CHU d’Angers

Dans le cas d’une conception de salle hybride, deux points de vue sont possibles : une salle pluridisciplinaire ou mono disciplinaire. Ces deux approches ont été présentées, la première au CHU d’Angers et la seconde au CHU de Nantes.
L’implantation des salles hybrides découle des actes mini-invasifs et de l’évolution du matériel implantable tout en prouvant leur innocuité. Ces actes ont rapidement nécessité des outils de radioguidage de plus en plus performants avec une cadence image élevée et un environnement d’asepsie chirurgicale. Il n’existe aucune définition précise de ce type de salle, ce qui est source de confusion. Un groupe de travail comprenant un praticien de chaque spécialité a été constitué pour définir les besoins techniques, les caractéristiques d’implantation de la salle, un planning d’activité et les ressources humaines nécessaires. Le choix s’est porté sur une salle de grande taille
Une haute résolution d’image ajoutée à un logiciel de post-traitement avancé gérant les acquisitions 3D, une fusion entre différentes modalités (IRM, scanner) et la possibilité de définir un trajet virtuel ont été retenus
comme critères techniques au niveau de l’appareil.
Concernant les ressources humaines, un manipulateur en électroradiologie est dédié au traitement d’images en lien étroit avec le chirurgien. La présence du radio-physicien permet le paramétrage de l’appareil afin de diminuer les doses.
Grâce aux échanges multidisciplinaires, la chirurgie urologique a rejoint cette équipe ce qui démontre l’évolution de cette technique mini-invasive. En revanche, il s’agit d’un investissement lourd devant être adapté aux besoins.
Le choix effectué par le CHRU de Nantes est une salle hybride dédiée à la chirurgie endovasculaire. Ce choix a permis d’adapter parfaitement la salle aux différents actes réalisés, qu’ils soient simples ou complexes, ainsi qu’aux différentes activités aortiques ou périphériques.
La contrainte majeure lors de l’implantation a été la surface. En effet, cette salle a été établie au sein d’un bloc préexistant, ce qui a ajouté des travaux en zone occupée.

Lors du chantier, il a fallu prévoir des locaux techniques et une salle de contrôle en plus de la salle d’examen. Au total, ces salles représentent une surface de plus de 60 m². Pour optimiser l’espace, il est nécessaire d’inclure dans le projet les ingénieurs biomédicaux, les anesthésistes, les chirurgiens, le service de radioprotection, la direction des travaux, et les industriels. Différentes configurations ont été proposées par les fabricants pour les capteurs tels que les fixations plafonnières, au sol ou mobiles. Chacune de ces solutions ayant ses avantages et ses inconvénients, le choix s’est
fait sur une fixation plafonnière afin d’éviter les passages de câbles au sol. Le choix de la table d’opération s’est porté sur une table à plateau flottant radio-transparente.
A posteriori, l’impact de cette salle s’est traduit par une diminution de la dose reçue par le praticien grâce aux différentes techniques telles que le Road Map 3D, la fusion d’image et le Cone Beam CT.

QUESTIONS
Est-il possible d’anticiper les évolutions de la salle ? On anticipe les besoins. Néanmoins, la limite est définie par la surface disponible.
Par rapport à un amplificateur mobile haut de gamme, quel est le positionnement ? Avec le mobile, on a une diminution de fonctionnalités, de radioprotection et de software disponibles. Mais il existe une plus-value importante par rapport à un amplificateur mobile classique
Existe-t-il une différence de cotation des actes entre une salle hybride et un amplificateur mobile ? Oui, il existe un gain de cotation avec la salle hybride.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.