COMMENT EXPLOITER LES DONNÉES DE VOS APPAREILS BIOMÉDICAUX EN LES CONNECTANT ?

Par Stéphane KIRCHE, Direction de l’Ingénierie Biomédicale (DIB), GHT Saône et Loire Bresse Morvan – Nicolas LIMOGE, Direction du Système d’Information (DSI), GHT Saône et Loire Bresse Morvan – Jean-Baptiste MICHON, Product Marketing Manager, Société Enovacom – Benjamin MALOT, Responsable Système d’Information de Territoire, GHT Saône et Loire Bresse Morvan

Au CH de Chalon-Sur-Saône, les Directions Biomédicale et Systèmes d’Information collaborent depuis longtemps sur de nombreux projets tels que la cogestion du PACS, l’informatisation de l’anesthésie et de la réanimation. Près de 800 équipements biomédicaux connectés au sein de l’établissement collectent des données accompagnant les équipes soignantes dans les prises de décision. Un projet a récemment vu le jour, à mettre en place dans l’unité de Réanimation, un système « clé en main » de transmission, de communication, de partage, des alarmes des appareils biomédicaux vers un système de gestion des alarmes au plus près du personnel soignant, améliorant également la sécurité et le confort du patient. Ce projet a nécessité de la part de ses acteurs de définir une politique de traitement des données biomédicales au sens de l’établissement d’une part, et au sein du GHT d’autre part, sous couvert d’une analyse des besoins précise, d’une définition de la gouvernance associée et des centres de responsabilité clairs. L’objectif est d’apporter une meilleure gestion post-projet, de la maintenance et de la continuité d’activité en cas de dysfonctionnement.

Pour l’unité de réanimation, le projet implique la connectivité de différents équipements, et un dialogue fort avec les constructeurs et les industriels, nécessitant la synchronisation et la synergie entre les différents acteurs. La société ENOVACOM propose une solution Patient Connect qui assure l’interopérabilité de l’ensemble des équipements biomédicaux, une mise à disposition au format HL7. Une chambre témoin a été mise en place pour tester les installations, les interfaces, et s’assurer d’une ergonomie du poste de travail pour les soignants.

Les Directions SI et Biomédicale sont facilitatrices et fédératrices de ce projet qui propose une solution 100% logicielle, et offre au CH de Chalon-Sur-Saône la première plateforme d’interopérabilité des équipements biomédicaux centrée sur le patient. Elle rend ainsi l’information compréhensible par tout le monde. C’est certain, l’hôpital de demain est un hôpital connecté qui collecte des données prédictives de l’état de santé du patient.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.