Comment améliorer la sécurité d’utilisation des équipements ?

Docteur Jean-Louis BOURGAIN – Institut Gustave Roussy – 2013

Aujourd’hui, on décèle autant d’incidents avec le matériel médical qu’avec les patients, que cela concerne les services de réanimation ou d’anesthésie, les deux plus fréquents étant les pannes machines (fuite ou problème de connexion de la tuyauterie sur un respirateur par exemple) et les pannes et indisponibilités de moniteurs de surveillance des paramètres vitaux.  

Cependant, les utilisateurs étant souvent responsables des incidents sur les équipements, le Dr. Bourgain souligne l’importance de la formation et de l’apprentissage de l’utilisation  des équipements. Les incidents et accidents liés à une mauvaise utilisation des équipements médicaux sont fréquents. Par exemple, le fait d’oublier d’allumer le respirateur du patient est  une erreur « bête » mais commune, et un accident est possible. C’est pourquoi il est également important de suivre les connaissances des utilisateurs après la formation initiale dispensée lors de l’acquisition d’un équipement. 

Un remède à ce problème a été la constitution de groupes de travail composés d’ingénieurs biomédicaux, de praticiens et de fabricants, afin de mettre en synergie les moyens permettant d’augmenter la sécurité matérielle en anesthésie et en réanimation. Ces groupes ont donc proposé de désigner un « référent matériel » dans les services de soins concernés, qui sera l’interface entre fabricants, personnel soignant et ingénieurs biomédicaux. 

Une fois désigné, le référent matériel est formé par l’industriel afin de disposer de connaissances techniques et médicales sur l’équipement concerné. Il aura pour missions de faire remonter les pannes et défauts d’utilisation au service biomédical, d’assister celui-ci lors de la rédaction du  cahier des charges et lors des essais d’équipements (la concertation est nécessaire) ou encore de contrôler régulièrement les connaissances des utilisateurs sur le matériel médical. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.