BODYCAP : capteurs pour le suivi continu des paramètres physiologiques

M. MOUSSAY & Mme LAURET – 2013

La société BodyCap, basée en France à Caen et à Paris, créée il y a 2 ans, développe des capteurs miniaturisés sans fil qui mesurent en continu des paramètres physiologiques. BodyCap travaille dans deux domaines d’application : animal et humain. 

Le premier produit commercialisé par la société est la gélule Anipill. Ce petit appareil implanté ou avalé par l’animal permet de transmettre la température en continu à un moniteur dédié. E-celsius, similaire à Anipill mais dédié à l’homme, sera commercialisé en 2014. L’utilisation de cette gélule représente un atout pour la surveillance de la température pendant et après l’opération, et donne des indications sur le temps de traitement post-opératoire. E-celsius peut également servir comme système de surveillance quand le patient rentre chez lui. La transmission entre la gélule et le moniteur utilise la fréquence 434 MHz. 

Autre produit prévu pour le 2014 : le patch e-Tact qui mesure la température et permet de suivre l’activité physique du patient. En effet ce dispositif est doté d’un accéléromètre qui comptabilise tous les mouvements. Il peut aussi détecter la position du patient (allongé ou assis). Ce patch est équipé du système de Bluetooth qui permet à l’appareil de communiquer avec un bracelet. Ce dernier reçoit les données en temps réel et peut les enregistrer. 

Ces appareils peuvent servir pour de nombreuses applications : pour la surveillance d’un patient souffrant d’une insuffisance cardiaque chronique ou pour mesurer le rythme circadien. Il peut ainsi être utilisé pour une éducation thérapeutique chez les obèses ou les personnes âgées. De plus, en lien avec les EHPAD, une étude a débuté pour la détection des chutes. 

La société BodyCap n’en reste pas là et a pour projet de développer des détecteurs piézo électriques pour faire des appareils très fins mesurant la fréquence cardiaque (projet « seconde  peau ») ou pour faire des capteurs de substance dans la peau pour l’observance médicamenteuse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.