Automatisation et réorganisation du laboratoire de bactériologie

Par Dr Jean-Philippe LAVIGNE Responsable de l’unité bactériologique, CHU – Nîmes Sylvain GODREUIL Biologiste, CHRU Montpellier

Auparavant appelé coût patient, le CPPR (Coût au Paramètre Prescrit Rendu) est une unité de facturation introduite dans les laboratoires de Biologie Médicale depuis plusieurs années. Ce mode de facturation est utilisé pour un ensemble de dosages techniques produisant un résultat biologique, répondant à une prescription initiale induite par le professionnel de santé. Il permet d’établir un lien contractuel fort entre les acteurs de la biologie, de suivre les engagements pris lors de l’établissement du marché, de maîtriser des dépenses au regard de l’activité, d’analyser les dérives et de connaître le coût de production de chaque analyse de son établissement.
Le projet de construction d’un guide de recommandation, permettant à tous les établissements de construire (conformément au code des marchés publics) leurs marchés, est à l’initiative du Ministère de l’Economie et des Finances (groupe GEM produits de santé). Il a été publié le 20/02/2015 et contient quatre documents pratiques ainsi que des annexes permettant de construire un appel d’offres.
La mise en place du CPPR nécessite quelques prérequis. Pour l’établissement, il est indispensable de définir son périmètre et de décrire son activité avec précision. Il faut également identifier un référent qui coordonnera la mise en œuvre et le suivi du CPPR (validation des commandes CPPR, recueil des données fiable, gestion informatisée des stocks). Le fournisseur se doit de définir un CPPR répondant aux besoins de l’organisme et d’être en capacité de réaliser une facturation de ce type. A noter que les fluctuations de l’activité doivent être anticipées dans le marché. Des revues de contrats périodiques sont à effectuer pour garantir la bonne exécution des engagements établis.
De nombreux industriels ont adhéré à la charte fournisseur SIDIV pour la facturation en CPPR. Des formations seront prochainement proposées par les membres du groupe de travail GEM via le SIDIV et l’AFIB. Vous pouvez retrouver le guide et ses annexes sur economie.gouv.fr.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.