Apports des nouveaux outils dans les projets techniques hospitaliers

Par Sandrine MACHET, CHU Reims, Laurent GUCCIONE, CHU Reims & Ronan KERAUDREN, chef de projet Nouvel Hôpital

La construction du nouvel hôpital de Reims est l’occasion de revenir sur de nouveaux outils dans les projets techniques hospitaliers. L’hôpital se veut toujours plus ouvert sur son territoire. Il remplira ainsi son rôle d’établissement de recours attractif. Aujourd’hui se met en place tout un projet en 3 phases avec la création de 2 nouvelles entités.

La première phase correspond à la construction d’un bâtiment de 472 lits, constitué de 8 niveaux. Les 3 étages supérieurs comprendront les hospitalisations conventionnelles ainsi que les soins intensifs.
Ils posséderont 4 unités de 30 lits modulables afin de s’adapter aux besoins d’activité. La deuxième phase correspond à la construction du second bâtiment après la destruction de l’aile de chirurgie.
Enfin, le projet sera conclu par la déconstruction de l’hôpital Robert Debré. Cette dernière étape laissera de la place pour un nouveau parking et un environnement arboré. Durant tout le projet, l’intégration du numérique et de solutions durables aura été un intérêt majeur.

La direction a clairement défini les nouveaux objectifs. Ce projet doit faciliter le parcours et la prise en charge patient. En effet, il regroupe les composantes du plateau technique comme l’imagerie, les consultations, le bloc opératoire et interventionnel et le plateau technique de soins critiques. De plus, l’hôtellerie est en grand développement. Après cette modernisation, 85% des chambres seront individuelles. La qualité de vie au travail entre également en compte avec la mise en place d’une logistique d’étage gérée par une intendance dédiée.

Pour construire ce projet, il a fallu réunir énormément d’acteurs. La Direction de Projet avec son équipe a piloté l’ensemble. L’hôpital s’inscrit dans une démarche très participative. De nombreux acteurs sont intervenus pour la conception. Les ingénieurs biomédicaux ont donné leur avis pour les flux médicaux. Le service de la maintenance technique a suivi l’électricité et la plomberie. Enfin, l’équipe de gestion des risques a prodigué des conseils pour la sécurité incendie.

Toute la conception a été effectuée en Building Information Modeling (BIM). Cette méthode permet la réalisation d’une représentation virtuelle pour le tester et l’analyser avant sa construction. Le CHU de Reims a également créé des fiches IEB. Il s’agit de fiches d’information très pointues pour visualiser le futur bâtiment dans le cadre des interfaces équipements/bâtiments. Elles permettent aussi d’achalander le BIM. La création d’une base de données pour un plan d’équipement facilite le déménagement. Il est ainsi possible d’avoir un inventaire pièce par pièce des besoins et un chiffrage
financier.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.